La holding : definition, creation et avantages d’une societe holding

La holding permet de détenir plusieurs sociétés dites « filles » sans pour autant se présenter explicitement. Créer une société holding possède des avantages spécifiques. Définition et étapes de création dans l’article, nous vous résumons tout.

Définition de société holding

La « société holding » désigne une société principale qui légitime une personne ou un groupe de contrôler plusieurs autres sociétés subsidiaires (ou filiales). Quelle que soit l’envergure de ces sociétés subsidiaires (nationales ou internationales), le ou les dirigeants restent leurs propriétaires, mais se montrer de manière explicite reste facultatif.

Cette forme de société devient possible dans le cas où la société principale accapare des actions importantes des sociétés secondaires. Il faut noter qu’une telle entreprise dispose d’une seule activité financière.

Ainsi, aucun rôle actif ne semble exigé d’un holding, grâce aux participations que les propriétaires accumulent, ils peuvent tout simplement partager le bénéfice réalisé par les filiales.

Dans le cas d’une holding active, elle exerce une activité économique réelle. Ce type de holding se dénomme « holding animatrice ». Toutefois, notez que toutes les « sociétés holding animatrice » dite fictive sont illégale et sanctionner par la loi.

Autres fonctions d’une holding : réaliser des activités de contrôle, aider le lancement d’une nouvelle entreprise, partager des brevets, etc.

Enfin, distinguons deux types de holdings : le holding pur et la holding mixte. Le premier n’exerce pas d’activité lucrative au contraire du second type.

Création d’une holding

Pour créer une holding, les mêmes principes que la création de n’importe quelle autre forme de société. L’objet social reste la seule différence.

Trois holdings différentes peuvent être créées selon les moyens déjà à disposition. D’abord, une holding « par le haut », le capital social de la nouvelle holding résulte de la mise en commun de plusieurs cotisations détenues par les actionnaires. Ensuite, la holding « normale », les filiales obtiennent leurs financements à partir du capital d’une nouvelle société que vous avez créé. Enfin, une holding « par le bas », l’on apporte des actifs à la holding grâce à au capital d’une société que vous détenez.

Avantages de créer une holding

Trois avantages majeurs restent évidents après la création d’une holding. Il convient de tenir compte de ces circonstances opportunes.

D’abord, des avantages fiscaux existent. Deux régimes fiscaux deviennent profitables au moment de la mise en place de sa holding. Le régime mère-fille permet d’acquérir un pourcentage minimum du capital social, soit de 5 % de la société fille. Ce régime procure aussi le bénéfice d’une exemption d’un taux important sur tous les produits de participation perçu par l’intermédiaire de la filiale. Le régime d’intégration fiscale donne l’avantage de répartir l’impôt sur la totalité des bénéfices des sociétés subsidiaires. Ainsi, le bénéfice imposable ne concerne pas le bénéfice de la société mère. Elle se limite aux sociétés de filles. Pour devenir éligible au régime d’intégration fiscale, la holding doit détenir 95 % au minimum du capital des filiales et les dates d’exercice comptable doivent être synchrones.

Ensuite, un exemple d’avantage financier, les banques crédibilisent plus la holding, surtout lors d’un droit d’emprunt. Mais, respecter les échéances reste obligatoire.

Enfin, un atout juridique important se présente également. Vous profitez de la filiale tout en ayant la possibilité d’engager plusieurs nouveaux investisseurs.

Articles Récents
Partager l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Contactez-nous

Une question ? Une suggestion ? Une remarque ?